Vincent Chove

Rotate your device
menu
Retour
lire tous les rêves
Rêves

Sensibilité, subtilités du toucher

25 mai 2014
RÊVE 4

Musique !

Mozart ! Son concerto pour piano et orchestre dans cette ambiance brumeuse, mystérieuse surtout que donnent les cordes avec le jeu des sourdines sur les chevalets…

C’est soit le second mouvement « Andante un poco adagio » du 6ème concerto pour piano et orchestre en si bémol majeur Köchel 238, soit l’andante du concerto no. 9 dit « Jeunehomme », peut-être mais je ne crois pas ; l’andante du concerto no. 21 en ut majeur ? non.

Quoi qu’il en soit, c’est d’une extrême sensibilité, reflet d’une intériorité très raffinée, poétique et très subtile, étendue et détendue, qui parle du mystère et de ce fluide que ce mouvement chante, délicieusement, avec une très grande humilité et une réelle présence.

Sensibilité, subtilités du toucher

au Chalet
16 octobre 2016
RÊVE 4

Nathalein est là, je la vois assise et elle remonte ses mains depuis sa cheville droite le long de sa jambe.

Son geste est d’une sensualité, d’une simplicité et d’une féminité, quelle grâce ! Elle porte des bas de soie, sa jambe est légèrement tendue devant elle, tandis que je la vois légèrement de profil sur la droite et qu’elle porte un escarpin à haut talon. Elle remonte doucement sa main le long de sa jambe comme si elle lissait en quelque sorte son bas dans ce geste tellement féminin et artistique.

Sensibilité, subtilités du toucher

sur le bassin d'Arcachon - Partie 1
10 août 2011
RÊVE 5

Je suis à l’intérieur d’une église dans laquelle il y a, dans ses profondeurs, une crypte en quelque sorte avec une sculpture magnifique à l’intérieur : ce sont des tas de reliefs sculptés en une seule pierre à même la voûte et les parois de cette crypte. La roche est couleur beige crème, une couleur claire assez chaude même s’il ne fait pas très clair dedans…

Un jeune homme entre pour la visiter. Il y a déjà quelques personnes. Lui semble handicapé, peut-être un peu simplet dans sa façon de s’exprimer, ou bien peut-être un peu autiste. Mais il s’adresse à moi spontanément. Nous ne nous connaissons pas mais il me dit à voix haute combien il est émerveillé par ce qu’il découvre là ! Il ressent ce qu’il voit, cette crypte et cette pierre sculptée comme quelque chose d’extraordinaire !

Son émotion, son sourire et sa joie sont vraiment extraordinaires, il y a quelque chose de lumineux dans son regard et son sourire, quelque chose qui rayonne et émane avec intensité et simplicité ! Je suis ému par lui, profondément marqué et touché par son émotion.

Puis il repart, continuant sa visite du lieu que je regarde moi aussi à nouveau, sans bouger de place. Cette crypte est d’assez grandes dimensions car j’y tiens debout sans problème et elle est attenante à une grande église située sur sa droite, plus sombre et qui date du Xème siècle !

Puis je vois arriver ensuite un groupe de jeunes femmes qui entrent elles aussi dans cette crypte et en font le tour lentement, dans le sens des aiguilles d’une montre. Elles sont aveugles et je suis touché par la façon dont elles visitent et voient cette crypte d’une seule pierre, et toutes ces sculptures. Je les vois poser leurs mains, leurs doigts et surtout la pulpe de ceux-ci en réalité, sur ce relief qui ici me paraît non pas jaune mais blanc. Elles sont capables d’apprécier les distances entre chaque relief des sculptures, comme chaque sculpture, grâce à leurs gestes qui touchent lentement la surface de cette crypte dont elles perçoivent également le volume.

 

Sensibilité, subtilités du toucher

sur le bassin d'Arcachon - Partie 2
10 août 2011
RÊVE 5

Ces femmes sont joyeuses, heureuses. Elles ne se plaignent de rien et pourtant elles n’ont pas toujours été aveugles. Elles le sont devenues lorsqu’elles étaient jeunes adultes.

 

En observant ces femmes et tout particulièrement l’une d’entre elles que je suis de près du regard, j’apprends à cette occasion que chaque pierre émet un son particulier. Ou plutôt ce sont les hommes de notre société moderne qui, grâce aux moyens technologiques et aux nanotechnologies probablement, ont mis en place quelque chose sur ces pierres et ces reliefs, à intervalles réguliers, en les incrustant presque dedans, de manière invisible et en pensant aux aveugles. Seuls les aveugles peuvent percevoir et en effet entendre ces sons très fins et aigus.

Le toucher de ces reliefs tout autour de la crypte par la pulpe de leurs doigts très fins et très sensibles comme la perception de ces sons, permettent ensemble à ces jeunes femmes de se rendre compte des sculptures et du relief particulier comme du relief d’ensemble de cette crypte tout à fait unique. Elles sont capables à la fois de sentir et de mémoriser, de se représenter ce qu’elles touchent, individuellement, et d’en créer aussi une vision d’ensemble, simultanément. C’est très impressionnant pour moi, ces jeunes femmes ont un don très particulier !

C’est très émouvant ! Je les regarde, les observe et suis touché et marqué par leur façon de vivre tandis qu’elles sont très heureuses de leur visite !

Sensibilité, subtilités du toucher

9 octobre 2015
RÊVE 10

Je suis dans la même pièce que cette femme avec laquelle j’ai travaillé un moment. Elle cherche maintenant nettement mes doigts. Quelque chose en elle s’est libéré, elle a lâché quelque chose qui la retenait dans l’expression et le partage avec moi de ses vibrations amoureuses et sensuelles, patientes et vraies. Vibrations que j’éprouve moi aussi très nettement.

Je sens ainsi s’affirmer les gestes de caresses de ses mains sur les miennes, plusieurs fois : elle cherche nettement avec ses doigts les miens, cet effleurement à la fois subtil, sensuel, érotique et doucement excitant, cette magie de la vibration qui se partage et s’exprime avec délicatesse, au-delà de l’âme et du cœur.

Quelle sensualité ! Quelle sensation vibratoire partagée, quel érotisme très sensuel, sensuel et lent, dans cette ambiance de profondeur douceur et chaleur moelleuse et fine comme l’angora ;)

Sensibilité, subtilités du toucher

au Chalet
12 novembre 2011
RÊVE 12

Nous sommes dehors, devant une maison. Nathalein peut-être, une femme en tous cas me demande si je pourrais passer là, par cette petite fenêtre ? C’est une fenêtre étroite et pas très haute. Ce n’est pas évident en effet, mais la réponse l’est pour moi : « Oui ! ».

Et j’entre là.

Je vois alors une première femme. Elle est assise à mes côtés, sur une rangée de chaises et nous assistons apparemment à un spectacle… Cette femme regarde attentivement les acteurs et est avancée vers l’avant, bien droite sur sa chaise, se penchant parfois un peu vers la gauche, vers moi, pour mieux voir la scène et les acteurs, ceux de devant la gênant peut-être un peu. Je l’effleure alors à deux ou trois reprises avec mes doigts, sciemment. Sa poitrine en particulier, belle, ferme et généreuse, nue sous son chemisier à la fois blanc et fin, peut-être en soie ou en satin. Je perçois alors combien elle vibre très immédiatement, intensément à la pulpe de mes doigts et à ces caresses très fines. Elle semble avoir envie de partager, de vivre ces émotions et ces vibrations !

Un peu plus tard, alors qu’elle se déplace vers la droite, je vois une autre femme au soutien gorge vert très élégant, en dentelle et très échancré sur les côtés de sa poitrine que laisse apercevoir son chemisier blanc, un peu plus épais que celui de l’autre femme. Cette femme est élégante et marche d’un bon pas vers la droite, rejoignant peut-être quelqu’un à l’occasion de ce cocktail ou de cette réception en petit comité. Je voudrais la rejoindre et la suis je crois…

Sensibilité, subtilités du toucher

1er septembre 2015
RÊVE 1 & 2

Je suis devant un assez vaste parc avec des bois. Il fait légèrement sombre, il y a pas mal d’arbres assez hauts, espacés les uns des autres, et je remarque aussi la présence d’hortensias qui sont étonnamment hauts, comme si c’étaient des arbustes ; mais ils sont visiblement assez fanés voire dans un état un peu moribond, leurs tiges tombant nettement vers le bas. On ne sent plus de vigueur en eux.

Ils manquent de quelque chose si ce n’est déjà trop tard : d’eau, de terre de bruyère peut-être. Il faut faire quelque chose…

Un homme voit une femme en salopette bleu clair et semble vouloir enlever ses bretelles pour la dessiner depuis les hanches jusqu’aux épaules. Elle porte un tee-shirt sous sa salopette mais la manière de cet homme est un peu curieuse : on dirait qu’il voudrait d’une certaine façon la déshabiller. Son intention est nettement de dessiner, de souligner et de surligner les hanches de cette femme comme certaines autres parties de ses formes, avec un crayon bleu clair. Je le vois comme s’il prenait en quelque sorte ses mensurations, tel un peintre ou un sculpteur, sentant ses proportions, les distances entre les parties de son corps, et soulignant nettement, d’un large trait, les contours de cette femme avec son crayon bleu ciel. Il semble déterminé pour cela à lui faire enlever les deux bretelles de sa salopette en jean, comme si cela était normal ! Non pour la toucher mais pour la dessiner, la croquer en quelque sorte.

Je ressens pourtant qu’il devrait lui demander son avis, par pudeur et par respect aussi !

Sensibilité, subtilités du toucher

Toucher de balle
25 mai 2013
RÊVE 2 & 3

Il fait beau et clair, nous sommes dehors et je vois des parties de tennis qui se déroulent sur différents terrains dans un havre de verdure et de campagne, très beau et très élégant, à la fois naturel et sauvage, entretenu également.

Ces parties se déroulent à haut niveau, les joueurs sont d’excellent niveau. Et je remarque en particulier la présence sur l’un de ces terrains de John Mc Enroe ! Son toucher de balle, si subtil, génial, m’a toujours intimement et extraordinairement parlé. Je suis en fête ! Je ressens une joie immense à le retrouver ! J

Je vois un match absolument extraordinaire se dérouler entre un joueur qui représente je crois l’Angleterre et qui se défend extraordinairement bien et un autre qui représente les Etats-Unis, John Mc Enroe ! C’est une merveille de durée d’échanges et d’acrobaties physiques de l’un comme de l’autre, et de toucher de balle chez Mc Enroe ! Je me sens dans un état vibratoire et émotionnel extrêmement intense et intime, d’une immense beauté et subtilité.

Ils disputent une partie qui est un peu comme un mix entre le tennis et le squash puisqu’ils s’appuient également sur le mûr du fond pour jouer. Les échanges durent et sont absolument de toute beauté ! Et Mc Enroe a ce génie du toucher, y compris dans les smash de revers qu’il utilise en particulier à un moment donné pour terminer le point. C’est époustouflant, extraordinaire ! Ce que je suis heureux ! J

Je ressens une joie merveilleuse d’avoir retrouvé ce joueur.

Sensibilité, subtilités du toucher

Corps et âme
24 février 2011
RÊVE 1 à Copenhague, au Danemark

Je suis avec Nathalein, dans une chambre ou dans notre lit, tranquilles.

J’entends alors une voix qui vient de mon être et qui lui dit, comme un chant qui se répète plusieurs fois : « Mon âme caresse ton corps »…

C’est très beau à entendre, à ressentir, plein de poésie et de mystère, de tendresse aussi, de présence et de profondeur.

Puis je ressens venir peu à peu en moi le prolongement de ce chant jusque dans mon corps, dans un geste du dos des doigts de ma main sur son visage, puis de la pulpe intérieure des doigts de ma main qui s’est retournée dans cette caresse douce et paisible…