Vincent Chove

Rotate your device
menu
Retour
lire tous les rêves
Rêves

Ecriture, dessins et pinceaux

6 mars 2015
RÊVE 4

J’arrive en prison et l’on m’amène dans ma cellule. J’ai avec moi un boîte cubique ouverte sur le haut, de 30 centimètres environ d’arête, et dans laquelle on m’a laissé toutes mes affaires, le peu que j’ai, dont des crayons ou stylos, tout simples et en nombre, un peu comme des pinceaux. Un gardien sans doute m’accompagne, jusqu’à cette cellule vers laquelle je me dirige. Je viens de la gauche et vais vers la droite puis j’arrive dedans, lançant alors cette boite avec mes affaires personnelles sur une chaise je crois où elle arrive très bien et se stabilise sans problème.

Je remarque alors à la fois surpris et plutôt heureux, la présence d’une autre personne, qui est allongée sur le ventre sur l’un des deux lits : c’est une jeune fille qui est là, une jeune fille de dix ou douze ans ! ;) ...

Ecriture, dessins et pinceaux

25 octobre 2008

Je vois le début d'une Poésie, écrite sur une feuille blanche, ses premiers mots écrits à la main, dans une très belle écriture, calligraphie, comme à la plume ou au pinceau chinois, à l’encre noire, avec un mouvement, une respiration, une courbe.

Ecriture, dessins et pinceaux

21 juin 2014
RÊVE 5

J’entre dans la salle de bains de notre maison de Versailles, le matin. Il fait clair et je vois à l’intérieur notre grande baignoire remplie d’eau située non pas à droite mais à gauche, devant la glace et à la place je crois du lavabo et du petit meuble de rangements qu’il y a d’habitude. Mais cela ne me choque pas du tout en entrant.

Par contre, s’y trouve également, sur un escabeau ou une petite échelle, en train de travailler, un peintre qui refait la peinture blanche de la pièce. Or j’ai envie de faire pipi et je crois que je pensais faire dans la baignoire, cette baignoire remplie d’eau.

Je ne me souviens plus de la fin, si je demande au peintre de sortir un moment, ou si je me retiens, vais ailleurs ou non, mais je me souviens par contre de la présence d’un autre ouvrier en peinture qui s’est éloigné provisoirement dans le couloir et qui travaille lui aussi dans notre salle de bains.

Ecriture, dessins et pinceaux

sur le bassin d'Arcachon
28 octobre 2014
RÊVE 5

Il fait très beau et nous explorons ou visitons Nathalein et moi un vaste territoire, une vaste zone qui ressemble un peu à un mélange de marais salants et de Bretagne nord, une sorte de mixité entre l’univers du port de Saint-Malo près de sa ville close, et de La Rochelle ou de l’Ile de Ré.

Il fait très beau, nous avons été marqués et étonnés par ces ruelles, ces marais salants, ces sortes de quais et la présence d’eau, de pontons et de quartiers avec cette eau sur ces surfaces carrées, sur la droite notamment. Nous cherchons l’inspiration comme le lieu de notre maison de campagne, ici comme ailleurs, et ce quartier, cette découverte nous ont inspirés.

Nous voici entrant dans une ruelle. J’entre même à un moment dans une petite ruelle qui mène à une très jolie maison, sur la gauche, le long de cette étroite ruelle qui va tout droit devant moi.

Curieusement, je porte du matériel en bois et un long sac cylindrique en toile, comme si j’étais un artiste peintre venu avec son chevalet et ses pinceaux, se promenant ici et ressentant l’inspiration par cette ruelle et cette très jolie petite maison, avec de la vigne vierge colorée.

C’est très curieux oui : je vis comme si j’étais très inspiré par cette jolie petite maison de profil sur le côté gauche de cette ruelle et qu’elle m’inspirait de venir peindre, tel un vrai artiste peintre !...

Ecriture, dessins et pinceaux

8 octobre 2015
RÊVE 11

Je me souviens que je vois un petit panier gris en osier peint ou peut-être avec du bois en lamelles fines comme celles qui constituent les cageots. Ce panier est posé me semble-t-il sur une table un peu en hauteur, dans une cuisine peut-être, et je me souviens que dedans se trouvent comme des pinceaux, un bouquet de crayons de couleur. Ils patientent paisiblement, tous allongés et ordonnés selon la taille de l’ovale que dessine ce panier ; ils attendent manifestement une femme. Ils sont un cadeau pour elle. Elle va les employer.

Ils sont très nombreux et multicolores, taillés également, comme neufs et adaptés dans leur longueur à la dimension de ce joli petit panier de pêche ou de fruits.

Je sens de l’énergie et de l’ardeur, quelque chose de profondément simple et vibratoire, d’artistique et qui mûrit doucement.

Ecriture, dessins et pinceaux

au Chalet
4 mars 2016
RÊVE 22

En sortant tranquillement de cette demeure, remontant légèrement de la droite vers la gauche une large allée d’un vaste jardin, et marchant paisiblement comme les autres, je remarque alors sur la droite un pavillon sur la droite. Il fait clair et un homme qui peint se trouve là dehors, en blouse. Il y a des toiles qui sont exposées en désordre, non pas pour être vues mais parce qu’il travaille et est comme ces artistes : inspiré par autre chose que par l’ordre, le rangement. Il préfère l’harmonie qui naît du désordre de la créativité. Enfin, ce n’est pas réfléchit, c’est comme ça, naturel. Quoi qu’il en soit je vois des toiles de couleurs vives, un peu comme celles de Vincent Van Gogh comme de la délicatesse d’un Monet.

Nous passons devant lui et la femme qui l’héberge là l’accueille pour qu’il puisse travailler dans le calme et exprimer son talent. C’est manifestement un immense artiste peintre.

Ecriture, dessins et pinceaux

sur le bassin d'Arcachon
23 octobre 2014
RÊVE 9

Je me souviens seulement d’un objet rectangulaire, très souple, comme une gravure, un dessin de grand format, une peinture sur soie peut-être, quelque chose de précieux et de très fin, mais je n’ai pas de souvenirs plus précis… C’est une précieuse peinture sur soie, peut-être japonaise, ou bien un dessin ou encore une lithographie, je ne sais pas dire.

Quoi qu’il en soit, cette peinture sur soie japonaise je crois et au dessin très très fin est emmaillotée dans des papiers bruns clairs, ces papiers caractéristiques des belles boutiques parisiennes et avec aussi me semble-t-il du papier de soie, blanc, par dessus.

Je suis attentif à le transporter et à en faire quelque chose mais je ne sais plus quoi, mon souvenir au réveil s’évanouit hélas.

Ecriture, dessins et pinceaux

22 mai 2014
RÊVE 15

J’arrive en bas, dans la rue et je passe par derrière : c’est le trajet que me fait faire cet escalier que j’ai pris : on n’arrive par la cour arrière, pas directement sur le pas de porte.

Je descends donc et arrive dans cette cour claire avant de bifurquer en tournant deux fois à gauche tandis que dès la cour arrière je vois en transparence l’avant : une très belle ruelle, toute simple avec des fleurs, de la glycine, une ruelle au nom très musical, une ruelle de peintres ou d’artistes, de poètes… :)

C’est une rue parisienne au nom fleuri, frais, parfumé, une très jolie ruelle, absolument authentique et plein de charme, un charme poétique, humble et artistique avec ce nom très musical qu’elle porte… J Un nom en trois syllabes que j’ai lu et entendu, chanté, mais dont je ne peux hélas pas me souvenir au moment de transcrire mes rêves.

Je m’y sens immédiatement bien. Et je tourne à gauche pour rejoindre la voiture qui doit être garée un peu plus loin…

Ecriture, dessins et pinceaux

20 octobre 2012
RÊVE 1

Je réalise ou compose des slides sur la musique et sur la danse également, avec toutes les illustrations que j’ai cherchées, trouvées, rassemblées et reliées, il y en a une grande quantité, c’est très beau, très riche, je suis étonné de pouvoir voyager à travers toutes ces ambiances.

Puis je crois que je visualise aussi de nombreuses images ou tableaux sur la dimension de la peinture, peut-être aussi celle de la sculpture, et plus généralement dans l’art et les arts !

Quelle poésie !

Ecriture, dessins et pinceaux

sous la tente, au Lac des Laouchets en Haute-Savoie
11 juillet 2015
RÊVE 7

Il fait très clair, nous sommes en juin et je suis dans la vaste cour d’une école, un collège je crois. Il y a énormément d’œuvres d’art, de sculptures, de dessins, de peintures, et de travaux d’arts plastiques de toutes sortes que les jeunes pratiquent et réalisent ici. Je suis très paisible et je circule tranquillement dans ce lieu que j’ai en quelque sorte repéré ou créé, comme si j’avais développé cette école ou même ce type d’écoles dans plusieurs sites et que cela essaimait.

Clara arrive avec sa maman qui est allée la chercher pour venir voir. Et en arrivant, Clara qui découvre toutes ces réalisations d’art plastique s’adresse soudain, très joyeuse, pleine de vitalité et de spontanéité, de fraîcheur et de sincérité à Nathalein en lui disant : « Maman, j’adorerais être dans une école comme ça ! » ou « J’aurais adoré être dans une école comme celle-ci », quelque chose comme ça.

Elle y vibre indiscutablement, c’est direct, absolument spontané. Ça lui parle : c’est touchant, une évidence qu’elle exprime tout de suite et sans aucune retenue, au contraire, avec toute sa joie et sa fraîcheur de jeune fille pleine de vitalité, de cœur, de générosité, de bonheur et de vibrations !

Ecriture, dessins et pinceaux

16 juillet 2015
RÊVE 23 & 24

J’arrive en haut d’un petit temple hindou puis je tourne alors à gauche et redescends quelques marches à peine, venant alors près d’un linga je crois, du culte de Shiva.

Mais je ne suis pas du bon côté : je suis du côté opposé par rapport à celui où l’on doit venir habituellement ! Normalement c’est par devant que l’on arrive, en montant les marches.

Un brahmane qui est là, un homme qui siège ici très discrètement, me dit alors très tranquillement comment plutôt me placer, sans me contraindre aucunement. Il m’invite simplement, sa manière est très souple, il est réellement ouvert, très relâché et d’une profonde tolérance. Ce qui compte c’est le sens, et le mouvement d’ensemble, pas la contrainte sévère et stricte d’un rite trop précis. Je suis très sensible à cela et apprends, respecte d’autant mieux du coup le rite de certains gestes. Et je vais ainsi de l’autre côté du linga, faisant alors ce geste de prière humble en me penchant vers lui, tout en continuant ensuite assez vite mon chemin, rempli d’énergie, de foi, de joie naturelle, de liberté d’être et d’engagement.

Je crois que je me réveille vaguement puis un dernier rêve vient en prolongement, dont je me souviens très mal hélas, et qui survient juste avant de me réveiller pour la journée qui commence.

Il fait très clair et je sais que le thème de la « Poésie » vient à un moment. Le mot vient. Je crois que viennent aussi l’ambiance ou la dimension « Artistique » en complément du mot « poésie ».

Puis une phrase vient, dont je me souviens seulement partiellement, et qui me semble-t-il commence ainsi : « La vie est un poème… »

Ce que c’est musical ! Une sorte d’ouverture comme celle d’un opéra, une ouverture au mystère comme au récit, celui d’une histoire, et de toute histoire d’une certaine façon…

Et même si je ne m’en rappelle plus, il y a bien sûr une suite, un développement, pour ne pas donner l’impression qu’elle ne serait que la partie belle sous jacente souvent à l’expression poétique. C’est plus riche que cela. Cette phrase ouvre en quelque sorte à un développement complet, juste.

UNIVERS DES PHOTOS